CHAMPIGNONS LIGNIVORES

Chez les champignons lignivores, après le mérule, l’espèce la plus représentée est le Coniophore. La partie végétative du coniophore des caves est un mycélium composé d’hyphes qui se développent dans les cavités du bois. En surface, les hyphes s’agglomèrent ou s’entremêlent et forment :

  • soit un amas cotonneux d’abord de couleur jaune-blanc devenant brun à brun foncé avec l’âge,
  • soit des rhizomorphes bruns qui tournent au noir en vieillissant,

Le sporophore a une peau mince de couleur jaune brun, formant une croûte, très fragile à l’état sec. Zone de croissance de couleur jaune blanchâtre à jaune brun.

Conditions de développement :

  • température : de 5 à 35 °C, optimum de 22 à 26 °C,
  • humidité du bois : de 50 à 60 %,
  • atmosphère confinée et obscurité (se rencontre dans les caves, dans les cales des bateaux, etc.)

Le coniophore des caves se nourrit du bois en détruisant la cellulose (sans toucher à la lignine), il provoque la pourriture cubique.

Très voisin des mérules, il est cependant moins fréquent à cause de ses besoins en eau supérieurs. Ses rhizomorphes ne sont pas capables de transporter d’eau, ils sont cependant, comme ceux de la mérule capables de franchir plusieurs mètres de maçonnerie. Son mycélium est plus clairsemé mais la confusion entre les deux champignons lignivores est cependant possible.

Source : wikipédia

Attaque de coniophore 

Le Donkioporia Expansa

Plus communément appelé le polypore des caves, il se caractérise par l’apparition d’une pourriture fibreuse de couleur blanche à la consistance épaisse.

Le mycélium se présente sous forme d’amas blanc épais et feutré blanc qui jaunit et devient brunâtre en vieillissant, la consistance devient coriace et dure.

Le carpophore se développe par-dessus le mycélium. Il est constitué de mamelons irréguliers, bruns, formés de tubes longs et fins.

Conditions de développement :

  • taux d’humidité élevé (supérieur à 40 %) ;
  • température supérieure à 25 °C, optimum à 35 °C ;
  • atmosphère confinée, obscurité ;
  • croissance lente.

Le Polypore des caves attaque principalement les feuillus (en particulier le chêne, le châtaignier), il décompose le duramen plus rapidement que l’aubier. Il s’attaque rarement aux résineux.

Source : wikipedia

Attaque de donkioporia expansa 

Autres champignons lignivores : Le Coprin domestique

Il ne représente aucune menace, ni pour le bâti, ni pour les résidents.

 

 

Attaque de coprin domestique