Le mérule est un champignon lignivore, qui s’attaque au bois. C’est la hantise des propriétaires de locaux commerciaux anciens qui ont un plancher en bois. Mais, au-delà des dégâts matériaux qu’il cause, il met en péril la santé des personnes qui y sont exposées.

La dispersion des spores est la cause de tout un panel de maladies respiratoires, dont l’asthme. Enfants, personnes âgées, adultes présentant des risques allergiques : tout le monde peut être touché par les effets néfastes du mérule.

Caractéristiques de l’environnement où vit le mérule

Le mérule vit dans des environnements humides et relativement chauds. Sa vitesse de développement est la plus rapide dans les conditions suivantes : humidité du bois entre 30 % et 50 % et température entre 18 °C et 22 °C. Par contre, au-delà de 35 °C, il meurt. Idem si l’humidité passe sous les 20 %.

En plus de détruire le bois, le mérule est responsable d’une augmentation du CO2 dans les environnements où il est présent. En conséquence, dans les lieux confinés, les risques d’asphyxie sont plus élevés. Enfin, le mérule a la capacité de coloniser les alentours de son lieu de vie en libérant des spores.

Le lien entre moisissure et maladie respiratoire

L’inhalation des spores est responsable de presque tous les maux liés à la présence de ce champignon.

les champignons entraînent des risques d’irritation et d’allergie ou d’asthme chez les personnes à risques. De plus, si le mérule est présent dans des locaux médicaux (hôpitaux, cabinets), le risque est décuplé en raison de la nature infectieuse des malades.

Les maladies indirectes liées à la présence de ce champignon

Étant donné l’environnement où il se développe, le mérule peut être vecteur de maladies indirectement liées au taux d’humidité : bronchite, problèmes aux oreilles, sinusites, allergies variées.

Toutefois, comme nous l’avons mis en lumière dans le paragraphe précédent, cette pourriture n’entraîne pas d’allergie ex nihilo. Il faut que la personne présente un risque pour que l’allergie prenne corps.

Les effets désastreux du mérule sur la santé des enfants

Un enfant qui est exposé au mérule, donc qui vit dans un environnement humide toute sa vie, devra faire face à l’asthme durant une grande partie de son existence. De plus, étant donné sa faible immunité, il sera plus prompt à développer des maladies infectieuses.

Le pire qu’il puisse arriver pour un enfant, c’est qu’il ingère une partie du champignon, car le champignon est hautement toxique. À haute dose, il peut même entraîner la mort.

Rapide résumé des risques liés

Le principal danger du mérule sur la santé est d’ordre respiratoire. L’augmentation du taux de dioxyde de carbone rend l’air plus difficile à respirer.

De plus, les spores qui s’échappent de ce champignon lignivore entrent dans les poumons et provoquent des maladies respiratoires : asthme, bronchites ou sinusites. Ce champignon est très coriace. Il faut absolument faire traiter vos locaux par une entreprise spécialisée si jamais il a élu domicile chez vous.

 

Source : https://www.experts-environnement.fr/

crédits photo :  SIMON FRASER/SPL/COSMOS